Nintendo Switch : une concurrente économe en énergie ! 🕹


  • PLÜM

    0_1489160104618_switch.png

    Conçue comme une console de salon qui peut s’emporter partout, la dernière console du constructeur japonais attire l’intérêt de nombreux joueurs.
    Mais qu’en est-il de sa consommation d’énergie une fois branchée à votre télé ?

    La plupart du temps, votre console est en mode veille. Elle consomme alors ~10W. Sur votre facture annuelle, cela revient à près de 10€.
    Lorsqu’elle est en marche, on atteint les 20W, soit ~2€/an pour 2 heures de jeu par jour.
    Au total, la Switch vous coûtera une dizaine d’euros par an.

    Si l’on compare cette nouvelle console de jeu à d’autres modèles comme la PlayStation 4, on constate qu’elle est moins énergivore.
    Une PS4 consommerait 10W en veille, même résultat que pour la Nintendo Switch, mais jusqu’à 130W en jeu. On estime sa consommation autour d’une trentaine d’euros par an.

    Peu importe la console que vous possédez, la maintenir en veille reste le geste le plus néfaste pour vos économies d’énergie.


Se connecter pour répondre